Affichons notre solidarité en ces temps d’incertitude

Photo scoopdyga.com

Les sociétés-mères n’ont pas attendu l’allocution d’Emmanuel Macron lundi soir pour prendre une décision difficile mais rendue pratiquement inévitable compte tenu de l’évolution de la pandémie de coronavirus, et également de la perception du public. L’immense majorité des Français semble -enfin- avoir mesuré les dangers encourus par toutes les tranches de la population, et ceux que provoquent un comportement irresponsable de potentiels porteurs sains.

Le couperet est tombé : à partir de ce mardi 17 mars et au moins jusqu’au 15 avril, on ne courra plus en France. L’incertitude s’est invitée dans le monde des courses, comme dans d’autres nombreuses activités économiques en France et dans la plupart des autres pays.

Nous devons maintenant organiser le soutien à ceux parmi nous que cette crise mettra inévitablement en difficulté. France Galop, comme les autres composantes de l’institution, est bien consciente de ces difficultés, comme l’ont rappelé les présidents des sociétés-mères dans ce communiqué commun.

Nous prendrons soin, pour notre part, de vous informer des éventuels développements susceptibles d’affecter la bonne tenue de la saison des naissances et de la monte, qui semble pour le moment pouvoir se dérouler dans des conditions quasi-normales.

À bientôt,

Alliance Galop