Primes aux éleveurs : le taux de référence unique réunit près des 3/4 des suffrages

À l’issue de la consultation organisée du 8 au 10 janvier par France Galop sur la clé de répartition des primes aux éleveurs, le verdict a été clair. 

Interrogés sur deux options possibles de répartition des primes aux éleveurs, la majorité des électeurs s’est exprimée en faveur de l’Option 2 qui a recueilli 72.9% des suffrages. Celle-ci consiste en un taux de prime de référence identique quel que soit l’âge du cheval.

Ainsi, indépendamment de son âge, un pur-sang rapportera 13% de prime à son éleveur s’il a été conçu en France et 8.5% s’il a été conçu à l’étranger. En obstacle, le taux de prime est de 14.5%.

Cliquer ici pour consulter le détail complet du barème des primes à l’éleveur choisie par les éleveurs.

Le taux de participation atteint 30,9%, soit 1 622 votants sur plus de 5 200 inscrits, ce qui n’est pas mauvais compte tenu du court délai proposé aux électeurs.

Ces taux s’appliqueront sur l’ensemble des courses disputées en France en 2020, sachant qu’il n’y a aucune modification pour les primes à l’éleveur perçues sur des performances obtenues à l’étranger.

Le conseil d’administration réuni lundi prochain, 13 janvier, doit ratifier ce choix avant sa publication aux conditions générales. Son effet sera rétroactif au 1er janvier 2020.